Biographie

Née en Grèce en 1966, Magda Kossidas est arrivée en France à l’âge de 18 ans.  Après un parcours universitaire orienté vers l’histoire et les sciences de l’éducation, elle se consacre au conte et aux arts du récit. 

Elle a créé plusieurs spectacles et pris part à divers festivals culturels en France et à l’étranger, dans lesquels ses origines grecques tiennent une place prépondérante. Elle raconte dans les deux langues, grec et français.

Elle a également produit une série de spectacles destinés aux tout-petits mais aussi aux personnes âgées.

Elle a animé de nombreux ateliers de parole au sein des prisons, des maisons de retraite, dans les services gériatriques et dans des hôpitaux. Elle a écrit un livre avec et sur la mémoire des anciens : « Ca revient quand on en parle ! » Elle assure des formations d’initiation et de perfectionnement sur « l’art du conte » et sur la « lecture à haute voix » et propose des ateliers destinés aux parents. Son expérience de plus de dix ans de conte au sein des écoles des quartiers dits difficiles de plusieurs grandes ville, l’a conduite à proposer une formation, destinée aux personnels en contact avec les enfants, amenant à réfléchir sur l’exploitation psycho-pédagogique des  contes.  Elle a été formatrice pendant 7 ans à l'école de puériculture de Strasbourg. Elle a réalisé plusieurs projets d' Action Culturelle avec le CLIO. Elle a animé plusieurs ateliers d'écriture dans des collèges et des lycées. Elle a également fait du collectage d'histoires auprès des demandeurs d'asile politique en France dont la restitution fera l'objet d'un prochain spectacle. 
En 2005, elle rejoint l'atelier  Farenheit 451. Cet atelier se compose d'un groupe de conteurs travaillant sur la transmission orale du patrimoine immatériel de l'humanité, contes,

Sous la direction de Bruno de La Salle, elle a travaillé sur l'épopée de Digenis Akritas qu'elle a présenté au festival d'Avignon en 2007 en français, et au festival de Kéa en 2008 en Grec.

Depuis 2006, elle participe dans le renouveau du conte en Grèce en proposant des formations, des stages et des spectacles dans différents festivals à Athènes, Kéa, Kozani, et Ioannina.

Sa profonde admiration envers l'Hellénisme l'a amenée à travailler pendant plus de 5 ans sur le mythe fondateur d'Herakles, spectacle dont elle a assuré plusieurs représentations à travers toute la France et à l’étranger.   Fascinée par la richesse infinie des images du mythe, elle ne cesse pourtant d'en réécrire sa propre version et prévoit encore d'y consacrer de nombreuses années.